TOUS A LA MANIFESTATION A PARIS AVEC FO LE 15 JUIN 2010

, par udfo52

Pour faire reculer le gouverment sur ses intentions concernant les retraites les salariés doivent frapper fort. Ce n’est pas une ènième manifestation sans réelle revendication qui va le déstabiliser.

L’Union Départementale FORCE OUVRIERE invite tous les salariés haut-marnais à se mobiliser le 15 juin prochain. Des bus sont réservés par FO pour leur permettre de se rendre à Paris pour manifester. N’hésitez pas à nous contacter au 03 25 03 09 51.

Il est des moments, dans l’histoire du mouvement ouvrier, où chacun doit assumer ses choix et positions.

L’objectif, en termes d’action syndicale, est de faire reculer le gouvernement sur ses intentions. L’expérience nous conduit depuis plusieurs mois à expliquer que les manifestations ricochets ne sont pas à la hauteur. Point n’est besoin d’épiloguer en la matière, les faits sont têtus.

D’où notre proposition d’appeler, dans l’unité d’action, sur des revendications claires, à une journée franche de grève interprofessionnelle. Visiblement, telle n’est pas l’option que choisissent les autres confédérations.

Le 1er mai, FO a choisi d’afficher clairement ses positions concernant le dossier des retraites. D’autres organisations, parmi les cinq ayant appelé à des manifestations foure-tout, dites unitaires, ont soit regretté l’absence de Force Ouvrière soit entamé le vieux refrain constituant à nous traiter de diviseurs.

A ceux-là, FO répond

1. Qu’on les remercie de considérer, à leur manière, que Force Ouvrière est incontournable.

2. Que la liberté ne s’use que si l’on ne s’en sert pas et que l’unité d’action n’est pas d’accepter sans sourciller ce que veut une organisation. Nous continuerons donc à faire entendre notre voix, sans complexe, et à expliquer que l’unité d’action, pour être efficace et non factice, suppose un accord sur les revendications et sur les modalités d’action.

Après tout, le monde est libre et il appartient à chaque organisation d’assurer ses choix et positions vis-à-vis des travailleurs.

Il est des moments, dans l’histoire du mouvement ouvrier, où chacun doit assumer ses choix et positions.

C’est aussi une question de détermination, de liberté et d’indépendance.

TOUS A PARIS AVEC FO LE 15 JUIN 2010 POUR DEFENDRE NOS RETRAITES.