SERVICES VETERINAIRES : HARCELEMENT = PROMOTION

, par udfo52

Le directeur départemental des services vétérinaires (DDSV), dont les pratiques managériales insupportables ont été dénoncées publiquement, vient d’être promu inspecteur en chef de la santé publique vétérinaire, laissant les personnels interloqués.

Le 18 décembre 2009, les représentants du personnel FO, suivis de leurs homologues de l’UNSA, ont remis une motion à M. le Préfet et boycoté le comité technique paritaire devant entériner l’organigramme de la future direction départementale de la consommation et de la santé publique regroupant notamment les actuels services de Jeunesse et Sports, La concurrence et les Fraudes, les services vétérinaires, une partie de la DDASS,...

Ils ont exigé :
- la présentation d’un organigramme du nouveau service sur lequel figureraient les noms des différents responsables hiérarchiques ;
- la présentation en comité local d’hygiène et de sécurité, de la démarche de l’Association Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ARACT) qui a été choisie pour analyser les problèmes existants au sein de la DDSV ;
- la certitude que le positionnement du directeur dans le nouvel organigramme mettra un terme définitif aux abus de pouvoir qui tutoient parfois le harcèlement vécus par les personnels de la DDSV.

Par ce geste ils ont exprimé leur incompréhension face au comportement méprisant de l’administration. La promotion du Directeur départemental des services vétérinaires a été reçue comme une provocation et un refus d’entendre leur mal être des personnels. Par ailleurs, les fonctionnaires concernés par la création de cette nouvelle direction départementale placée sous les ordres du Préfet craignent d’être affectés sous les ordres de ce "nouveau promu". C’est pourquoi ils étaient solidaires de leurs collègues des services vétérinaires qui attendaient des précisions concernant la nomination des responsables de ce nouveau service.

Le boycot du comité technique paritaire n’a pas ébranlé M. le Préfet qui, malgré l’absence du quorum, a entériné l’organigramme .

On montre parfois du doigt l’autoritarisme de certains grands patrons. L’administration de l’Etat n’a rien à leur envier. Belle pratique du dialogue social !