SEB : 140 SALARIES TRAHIS DANS L’IMPASSE

, par udfo52

Les 140 salariés de SEB qui ont fait aveuglément confiance à leur patron et aux promesses de Lidl sont aujourd’hui dans le désarroi. Après plus de 2 mois d’attente, Lidl a abandonné SEB pour BIGARD, compromettant sérieusement les quelques espoirs de reprise de l’entreprise.

A la demande de leur directeur, les salariés de SEB refusaient de mener des actions fortes pour ne pas "effrayer" le principal client de l’entreprise : Lidl.

Peine perdue ! La "sagesse" des salariés n’a pas suffi à convaincre ce groupe de la grande distribution à conserver sa confiance à SEB.

Le 16 août 2011, lors de l’assemblée générale, le directeur, M. LAMORLETTE, a été invité à s’expliquer devant les salariés. Il n’a pas trouvé d’autre stratégie que d’accuser puérilement Lidl, les médias, ses concurrents et les consommateurs. Il s’est dit déterminé à poursuivre Lidl en justice. Mais, comme lui a fait remarqué Dominique Perchet, secrétaire générale de l’Union Départementale de FORCE OUVRIERE, même si ce combat juridique se termine bien pour la SEB et ses actionnaires, les salariés n’y gagneront rien.

En réponse à Dominique Perchet qui cherchait à connaître les résultats des contrôles sanitaires, M. LAMORLETTE a botté en touche critiquant les principes de précaution avancés notamment par Lidl qui ne sont, selon lui, aucunement justifiés.

FORCE OUVRIERE tient tout de même à rappeler que c’est sous la pression et la contrainte que M. LAMORLETTE a consenti à mettre en oeuvre un protocole de contrôle et déposer tardivement une demande de chômage partiel.

Les salariés en congés payés en juin ont fait savoir qu’ils n’avaient rien touché depuis fin mai. Sur proposition de la secrétaire générale de l’UD FO, révoltée par cette situation, les salariés se sont rendus au cabinet Dechristé pour exiger leur dû sans délai. Ils sont repartis avec la certitude d’être payés le 17 juillet 2011.

Aujourd’hui, après avoir éclusé leurs droits à congé, les salariés sont au chômage partiel.

D’autres actions sont en projet. Un barbecue géant est prévu sur la place de la mairie de St-Dizier, samedi 20 août 2011. La viande sera fournie par SEB. LECLERC offrira le pain. Les salariés veulent prouver qu’ils ont pleinement confiance dans les produits qu’ils produisent et montrer que la population est solidaire.

FORCE OUVRIERE soutient les salariés de SEB et leurs familles qui veulent se battre pour sauvegarder leurs emplois. Elle les appelle à rester solidaires et unis. Deux préalables pour mener à bien les actions de la dernière chance.