SANTE AU TRAVAIL : UNE PRIORITE DE FORCE OUVRIERE

, par udfo52

A l’occasion de la journée mondiale de la commémoration des travailleurs morts et blessés au travail le 28 avril 2012, l’UD FORCE OUVRIERE de la Haute-Marne dénonce toutes les formes d’organisation du travail générées par des critères de rentabilité, les méthodes d’évaluation individuelle des performances, les cadences effrénées, la destruction massives des emplois et de conditions de travail délétères qui portent atteintes à la santé physique et mentale des travailleurs.

Pour Force Ouvrière la santé au travail doit demeurer une priorité.

Les années passent, les problèmes demeurent. Si le nombre d’accidents du travail continue de baisser tout comme le nombre décès et d’incapacités permanentes, nous ne pouvons malheureusement pas en dire autant des maladies professionnelles et du taux de gravité des accidents, qui augmentent.

Pour faire face, FORCE OUVRIERE revendique :

- une priorité permanente et constante de la prévention dans les entreprises et notamment dans les petites et moyennes entreprises, tout comme dans les entreprises de travail temporaire ;
- des politiques de précaution et de prévention qui tendent à examiner les agents chimiques et les postures de travail auxquels sont exposés les travailleurs tant dans le secteur privé que dans le secteur public ;
- la mise en place d’une politique à destination des salariés menacés de désinsertion professionnelle suite à un accident du travail, afin de leur assurer un niveau de vie décent et de reprendre une activité professionnelle dans les meilleures conditions.

L’UD FO s’alarme de la hausse du nombre des dossiers qu’elles doient défendre concernant des problèmes liés à la sécurité des salariés et au harcèlement managérial.

L’UD FO encourage les salariés à rappeler à leur direction qu’on ne vit pas pour travailler. Le travail doit permettre de vivre dignement et en bonne santé. Les patrons ont des obligations. Qu’ils les respectent !

L’UD FO invite tous les salariés à se regrouper pour revendiquer de meilleures conditions de travail.

Ensemble, on est plus fort et on est plus facilement entendu.