POUR FO, LE PANIER GARNI DE M. SIDO A UN GOUT BIEN AMER

, par udfo52

La cérémonie des voeux du Président du Conseil Général, le jeudi 13 janvier 2011, a été l’occasion pour les militants FO du Conseil Général d’exprimer le mal être de l’ensemble des personnels.

Ils ont décidé de refuser les paniers garnis de M. Sido en geste de mécontentement. Au lieu de les renvoyer à l’expéditeur, ils ont préféré offrir le contenu aux Restos du Coeur et à leurs bénévoles. Les emballages ont été rendus au Président du Conseil Général avec un tract revendicatif et une pétition des personnels du Centre Technique Départemental (ex Parc de l’Equipement)

Les militants FORCE OUVRIERE du Conseil Général de Haute-Marne sont en colère. La cérémonie des vœux du Président, jeudi 13 janvier 2011, est l’occasion pour eux d’exprimer le mal être des personnels et faire entendre leurs revendications.

A souligner que l’initiative de cette action revient aux militants FO Ouvriers des Parcs et Ateliers (OPA) du Centre Technique Départemental (ex Parc de l’Equipement) dont les pratiques du dialogue social, de négociation et de revendication font partie de leur culture.

A plusieurs reprises, le syndicat FORCE OUVRIERE a alerté l’administration sur ces problèmes et dysfonctionnements. Pour faire tomber la pression, l’administration a répondu par la création de groupes de travail restant stériles et décrédibilisant les organisations syndicales.

Oui, le mal être au travail est bien réel au Conseil Général de la Haute-Marne.

Lors de ses réunions d’information de fin d’année, le syndicat FORCE OUVRIERE du Conseil Général a recueilli de nombreux témoignages alarmants. Il a pu constater une réelle régression des conditions de travail des personnels dans les centres d’exploitation et au Centre Technique Départemental mais également dans les bureaux.

Pour exemples, peuvent être cités :
- une pression hiérarchique liée au contexte politique local à l’origine de dépressions et d’arrêts de travail ;
- des primes attribuées en fonction de la cote d’amour malgré un affichage de critères se voulant être objectifs ;
- des pratiques de management qui amènent chaque niveau hiérarchique à appliquer les règlements selon sa propre interprétation conduisant à une inégalité de traitement des personnels ;
- une absence d’informations sur la vie de la collectivité d’autant plus marquée pour les personnels qui sont éloignés du siège ;
- une communication dématérialisée via un matériel informatique inaccessible aux personnels de terrain ;
- une absence d’offres de formation répondants aux besoins concrets des personnels, notamment des personnels d’exécution ;
- une priorité donnée à l’image extérieur du Conseil Général au détriment du bien être des personnels (lumière mise sur achat de véhicules performants, par exemple, alors que ces derniers sont, certes modernes, mais parfois inadaptés aux missions et que les équipements individuels sont de mauvaise qualité et mal adaptés au quotidien) ;
- dégradation du pouvoir d’achat des Ouvriers des Parcs et Ateliers conséquence de l’absence de reconnaissance des compétences, de considération et de confiance.

Alors, TROP C’EST TROP ! Le panier garni que M. Sido a offert à ses personnels a un goût bien amer. Les représentants FORCE OUVRIERE ont apporté le contenu de leur panier aux Restos du Cœur et les bouteilles de vin blanc aux bénévoles. Leurs emballages, quant à eux, ont été rendus au Président du Conseil Général avec une copie du présent communiqué.

Ce geste symbolise le cri des personnels en souffrance qui demandent un peu de respect et de reconnaissance de la part de leur hiérarchie.