METALLURGIE HAUTE-MARNE/MEUSE : OUVERTURE DES NEGOCIATIONS SALARIALES 2014

, par udfo52

Les négociations salariales 2014 et le suivi de l’avenant de l’accord de prévoyance des salariés couverts par la convention des industries de la métallurgie Haute-Marne et Meuse ont commencé.

Les représentants FO chargés de négociés ont transmis leurs revendications qui seront négociées lors de la réunion programmée le 17 février 2014.

Les représentants FO réclament cette année encore d’avoir une réelle réflexion sur la base de calcul de la REGA qu’ils souhaitent voir calculer sur le salaire de base hors primes et avantages.

Dans l’état actuel des choses, il est inadmissible qu’un salarié P3 au Coefficient 215 puisse être payé au SMIC si sa Direction intègre son 13ème mois dans sa rémunération annuelle. Valeur du SMIC annuel pour 2013 sur 13 mois : 18 593 €, pour une REGA actuelle qui est à 17 774 €.

Cette situation est démotivante et n’encourage pas les salariés qui voudraient progresser dans l’Entreprise. A quoi bon faire des efforts pour passer P3 et avoir des responsabilités en plus si c’est pour avoir un prix de l’heure quasi identique à un salarié au Coefficient 140 ???

Grille indiciaire :

De plus, FO continue à mettre l’accent sur le rééquilibrage de la grille afin d’avoir une réelle progression des REGA entre les premiers coefficients comme cela se pratique sur le reste de la grille C’est dans une optique de rééquilibrage et de justice sociale que FO a proposé une grille pour 2014 qui devra prendre en compte uniquement le salaire de base, prenant en compte les augmentations du SMIC du 1er juillet 2012, du 1er janvier 2013 et du 1er janvier 2014, soit + 3,4 % ; pourtant celui-ci à 9,53 € de l’heure, soit 1 445,38 € mensuellement soit 17.345 € annuellement.

Valeur du point :

La valeur de point n’ayant pas évolué en 2013 et étant resté à 5,00 € FO demande que celle-ci soit portée à : 5,20 € pour 2014, ce qui correspond à une augmentation légèrement supérieur à la réévaluation du SMIC depuis le dernier accord soit + 3,4 %.

Autres demandes qui seraient aussi en mesure de finaliser la révision de notre Convention Collective :

- Modification de l’article 208 de notre convention collective afin de supprimer la disparité entre les ouvriers, les ETAM et agents de maîtrise en portant la majoration pour le calcul de la prime d’ancienneté à 7 % pour tous.
- La prise en compte de la prime de panier de nuit dans le calcul des indemnités en arrêt maladie et en accident de travail. « Au minimum pour la partie chargée. »
- Une évolution de la prime d’ancienneté de 20 % jusqu’à 20 ans et 2 % pour 2 ans afin de favoriser les jeunes.
- Trois jours de congés pour le salarié qui se lie par un Pacte Civil de Solidarité.
- La mise en place d’un 13ème mois.
- Mise en place d’une prime de médaille.
- Mise en place d’une prime de panier de jour.
- Afin de ne pas dévaloriser notre Convention Collective par rapport au nouveau code du travail, aligner les mêmes écarts concernant les indemnités de licenciement.
- De 1 an à 5 ans, 1/5e de mois.
- De 5 ans à 10 ans 1/3e de mois.
- Auquel se rajoute 1/5e de mois au delà de 10 ans.
- Une journée de congé pour le décès des oncles, tantes et les grands-parents du conjoint.