MATERNITE DE LANGRES - FO APPELLE A MANIFESTER LE 30 JUIN 2016 CONTRE SA FERMETURE

, par udfo52

L’Agence Régionale de Santé (ARS) a décidé la fermeture de la maternité de Langres. Cette décision est en lien direct avec la volonté des gouvernements successifs de raboter sur les dépenses publiques et donc le service public.

FO s’oppose à la mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) qui s’inscrit dans une logique d’austérité et de désengagement de l’Etat. Elle appelle à manifester le 30 juin 2016 devant l’hôpital de Langres pour défendre l’hôpital public et dire non à la fermeture de la maternité.

Dans un tract distribué sur la voie publique, les camarades FO de l’hôpital de Langres invite la population à venir défendre leur hôpital et à se joindre à la manifestation programmée

JEUDI 30 JUIN 2016 à 14 h devant l’hôpital.

"Fort de nos valeurs républicaines et de défense du service public, nous condamnons la fermeture du service de maternité de l’hôpital de Langres.

Nous ne nous reconnaissons pas dans le soit disant front d’acceptation qui, au final, est loin d’être unanime puisqu’un mouvement citoyen se met également en marche avec une pétition qui compte à ce jour 2 000 signatures et qu’une manifestation citoyenne a eu lieu le 18 juin.

Offre de soins en berne

La fermeture de la maternité est une décision scandaleuse et la transformation en centre de périnatalité une régression de l’offre de soins pour les femmes enceintes. Avec la fermeture de la maternité s’annonce également la fermeture de l’hospitalisation en pédiatrie. Quelles seront les retombées sur tous les autres secteurs d’activités de l’hôpital ? L’offre de soins du sud Haut-Marnais s’amenuise. Le service public hospitalier est sacrifié sur le principe de rentabilité. L’état se désengage une fois de plus.

Emplois en difficultés.

Suite à ces fermetures il est entendu que les emplois de ces activités vont être supprimés. Destruction d’emploi = perte d’habitant.

GHT = avenir sombre pour les hôpitaux publics

L’apparition des GHT (groupement hospitalier de territoire) ne doit pas rassurer sur le maintien du service public de santé de proximité. Les GHT sont des armes de destruction massive. Les 120 GHT remplaceront les 1 000 hôpitaux sur le territoire et préfigurent une fusion des hôpitaux, sans doublon de plateau technique.

Centre hospitalier de Langres

Avenir du territoire

Une succursale d’un GHT, c’est bien de cela que sera dotée la Haute Marne, avec une incertitude sur l’égalité de tous devant l’accès aux soins. Ce dernier principe doit être défendu par tous dans un objectif de survie du monde rural.

Aujourd’hui la maternité et la pédiatrie et demain…la cardiologie ? Le laboratoire ? Les urgences ? Le dépôt de sang ??

La balle est dans le camp des politiques pour faire changer l’avenir de l’offre de soins de Langres.

Nous appelons nos collègues et la population à manifester

- Pour le maintien de maternité et pédiatrie et pour leur financement intégral.
- Pour le soutien du service public hospitalier.
- Contre l’asphyxie budgétaire des établissements.
- Contre la mise en place des GHT.

TOUS devant l’hôpital de Langres le 30 juin 2016 à 14h.