Logement

, par udfo52

Logement : budget 2009 et projet de loi Boutin

Les plafonds de ressources sont abaissés, le maitien dans les lieux est remis en cause, les expulsions sont accélérées, le 1 % logement est ponctionné, les classes moyennes sont matraquées de surloyers, l’obligation de construire 20 % de logements sociaux est modifiée, la vente forcée des logements sociaux s’accélère...

Pour l’AFOC il faudrait :

- mobiliser le parc privé vacant en développant notamment la Garantie du Risque Locatif (GRL) ;
- Proroger les loyers plafonds des logements conventionnés arrivant à échéance, et en conférant notamment une déduction fiscale aux propriétaires ;
- imposer une clause de loyer maîtrisé pour le Robien et même le Borloo "dit social" ;
- revoir profondément les conditions de cession de terrains d’Etat pour y construire des logements pour tous et revoir plus globalement l’évaluation immobilière afin de freiner la spéculation.

Au lieu de développer tous les moyens d’une politique publique pour produire des logements, le gouvernement préfère :

- réduire les conditions d’accès et le maintien dans le logement social même si des correctifs à la marge doivent être retenus ;
- vendre les logements sociaux sans garantie de réinvestissement à travers la règle minimale de production de 1 pour 1 vendu.

Aussi non content de réduire son effort financier, le gouvernement, au travers de la loi Boutin, redéfinit donc en profondeur les règles du jeu dans le parc social.

Cela devient inadmissible. Le projet de loi Boutin est en cours d’examen à l’Assemblée Nationale.