Les droits des salariés haut-marnais des petites entreprises de la métallurgie est au coeur des préoccupations des militants FO.

, par udfo52

Le sort des métallos du département était au coeur des débats de FO le 23 février 2011.

Une délégation composée de Frédéric Souillot (secrétaire fédéral FO de la métallurgie), Dominique Perchet (secrétaire générale de l’UD FO 52), Hervé Guillemin (secrétaire de l’Union FO des Syndicats de la Métallurgie de Haute-Marne) ont rencontré, en matinée, M. Robert Dehaut et M. Lépine de la chambre patronale.

FO a déclaré être d’accord pour "dépoussiérer" la convention collective de la métallurgie mais a affirmé également, qu’elle ne signerait pas un accord qui n’améliorerait pas la situation des salariés.

Attachée depuis toujours à la pratique conventionnelle, FO a à cœur de faire évoluer les garanties conventionnelles de la métallurgie qui sont applicables à tous les salariés, y compris ceux des petites entreprises qui n’ont pas de syndicat.

La délégation FO a rappelé ses revendications prioritaires au patronat, à savoir :

- l’augmentation générale des salaires rattrapant l’augmentation du coût de la vie des 2 années passées et celle prévue en 2011 ;

- la création d’une banque industrielle pour soutenir les entreprises et préserver nos emplois.

L’après-midi, les représentants syndicaux FO des entreprises de la métallurgie de Haute-Marne se sont réunis en assemblée générale à l’Union Locale de Saint-Dizier.

Ils ont procédé au renouvellement du bureau de l’Union des Syndicats de la Métallurgie (USM) FO de Haute-Marne, avant d’évoquer les problèmes locaux et arrêter leur cahier de revendications.