Le consommateur éternelle "vache à lait"

, par udfo52

Le Président de la République, qui décide de tout, devrait s’assurer de la progression du pouvoir d’achat des Français et ne pas se laisser dicter les règles par les marchés financiers.

De combien est l’augmentation du gaz ? Après une hausse significative de 5,2 % des tarifs du gaz en avril 2011, une nouvelle hausse de 4,4 % a pris effet le 1er janvier. D’augmentation en augmentation, le logement et l’énergie arrivent à représenter la moitié du budget des ménages.

Chaque augmentation est une baisse de pouvoir d’achat des consommateurs, éternelles vaches à lait.

Vous contestez ces augmentations… ?

Le cours du gaz sur le marché de gros a baissé de 30 % entre 2008 et 2010. Les demandes de GDF sont de plus en plus injustifiées, sauf pour les actionnaires. L’action de GDF a augmenté de 7,72 %.

Quelle peut être la solution ?

Il faut reprendre le rapport de la commission de régulation de l’énergie (CRE) qui propose de revoir la formule de calcul du gaz. L’énergie fossile coûtera de plus en plus cher sauf si, tout simplement, on baisse le niveau de dividendes des actionnaires plutôt que de répercuter systématiquement les hausses de prix sur le consommateur.