La confédération FO à l’écoute de ses militants

, par udfo52

A FORCE OUVRIERE, les décisions sont prises en réponse aux besoins exprimés par la base.

C’est pourquoi, les 14 et 15 janvier 2010, 200 militants FO, dont 4 haut-marnais, étaient invités à la confédération pour décrire concrètement leur quotidien et les difficultés qu’ils rencontrent pour défendre les salariés. Les participants se sont exprimés sans se censurer. Les synthèses des groupes de travail vont permettre à la confédération de proposer des réponses aux besoins exprimés.

Nathalie Cortinovis et Sandrine Roussel étaient mandatées par l’union départementale FO de Haute-Marne pour parler au nom des services publics. Les syndicats du privé étaient quant à eux représentés par Alain Henger et André Lambert.

Au cours de ces 2 journées, lors de tables rondes et de groupes de travail les militants ont pu décrire leur situation, les conséquences de la loi sur la représentativité dans leur entreprise, les relations intersyndicales, les difficultés de communication, les actions qu’ils ont mises en oeuvre pour développer l’organisation...

Sandrine Roussel a présenté le gros travail syndical de terrain réalisé par le groupement départemental de la Santé qui permet aujourd’hui à FO d’être largement majoritaire en Haute-Marne devant la CGT et la CFDT.

Alain Henger a eu l’occasion de décrire l’importance de l’Union départementale de Haute-Marne en termes d’aide et de soutien aux syndicats.