LES VOEUX DES RETRAITES AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

, par udfo52

Le 31 janvier 2018, après avoir été reçus par le directeur de cabinet de la Préfecture, Les retraités haut-marnais ont posté leurs vœux au Président de la République.

Monsieur le président de la République,

Je n’attends pas de cadeaux.

Je n’accepte ni mépris ni compassion.

Je veux le juste retour de ma vie de travail.

Je veux voir ma pension revalorisée.

Pour vivre dignement.

Aider mes enfants et petits enfants.

La France en a largement les moyens.

Mes salutations respectueuses

Depuis avril 2014, neuf organisations ont dénoncent les politiques menées à l’égard des personnes retraitées. Nous soulignons particulièrement les pertes régulières de pouvoir d’achat résultant du cumul de l’absence de revalorisation des pensions avec les mesures augmentant les impôts des personnes retraitées, et l’insuffisance criante des moyens mis en œuvre pour développer une solidarité réelle à l’égard des personnes en situation de perte d’autonomie.

Les 9 organisations constatent que les différents choix du gouvernement donnent de la politique actuelle une image particulièrement déséquilibrée. Pendant que l’on augmente la CSG, pendant que l’on baisse les APL, qu’est augmenté de deux euros le forfait hospitalier, que l’on supprime les emplois aidés, que l’on prive les collectivités territoriales de ressources leur permettant de développer des politiques sociales et solidaires, etc., on poursuit la baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, on plafonne à 30 % le taux d’imposition des revenus mobiliers, on exonère les portefeuilles boursiers de l’impôt sur la fortune. Ces nouveaux cadeaux fiscaux faits à une minorité privilégiée vont coûter très cher à la majorité de la population. Les budgets publics seront encore plus en difficultés, et le gouvernement va s’appuyer sur cette situation qu’il aura lui-même créée pour justifier la décision de nouvelles « économies budgétaires » qui seront autant de coupes claires dans les budgets de fonctionnement des services publics, des services sociaux et de santé.