LES METALLOS FO DE HAUTE-MARNE EN ASSEMBLEE GENERALE

, par udfo52

Le 7 avril 2016, les représentants FO des entreprises de la métallurgie de Haute-Marne se sont réunis en assemblée générale à l’Union Locale de Saint-Dizier pour faire le point sur la situation économique et sociale du secteur et renouveler les instances de l’Union des Syndicats de la Métallurgie FO 52.

Lionel Bellotti, secrétaire fédéral de FO Métaux est venu en Haute-Marne pendant 2 jours afin de rencontrer les syndicats des entreprises de la métallurgie en difficulté comme Hachette et Driout, GHM Wassy, ...

Il a été ensuite reçu par M. Robert-Dehaut, directeur d’Hachette et Driout en présence de Dominique Perchet, secrétaire générale de l’Union Départementale FO, et Hervé Guillemin, secrétaire de l’union des syndicats de la métallurgie FO52.

Etaient notamment à l’ordre du jour de cet entretien :
- les préoccupations concernant les difficultés que rencontre l’entreprise ;
- le rôle de l’entreprise au sens large, au sein de la société et sur le rôle que joue l’entreprise dans sa structuration ;
- le dialogue social institutionnel ;
- le dialogue social professionnel.

Lionel Bellotti a, enfin, présidé jeudi après-midi l’assemblée générale de l’union des syndicats de la métallurgie de Haute-Marne. Une vingtaine de syndicats était représentée.

La mise en commun des informations concernant l’activité des entreprises ainsi que les résultats des Négociations Annuelles Obligatoires NAO) ont mis en évidence les difficultés économiques persistantes liées à la baisse des carnets de commande comme chez Hachette et Driout ou les Fonderies de Saint-Dizier.

Mais globalement, les délégués ont annoncé des niveaux d’activité plutôt satisfaisants qui nécessitent le recours aux heures supplémentaires, voire au travail le week-end. Certaines entreprises, même, recrutent comme FORGEX à Nogent.

Malgré les heures supplémentaires payées et le recours aux intérimaires, certaines usines ont recours au chômage partiel !!! Ce qui n’a pas manqué d’interpelé les participants et le fédéral qui vont chercher à comprendre pourquoi.

Enfin, la banalisation et la généralisation des ruptures conventionnelles deviennent inquiétantes.

Concernant les NAO, les résultats des négociations ne sont pas forcément en rapport avec l’activité de l’entreprise puisque les camarades des Fonderies de Saint-Dizier, qui subissent 1 à 2 journées de chômage par semaine ont réussi à obtenir :
- 2 % d’augmentation générale ;
- + 8 % sur la part Mutuelle payée par l’employeur ;
- intéressement équivalent à un mois ou un mois 1/2 de salaire ;
- chômage partiel payé à 95 % du brut.

Les participants ont élu leur nouveau bureau. Hervé Guillemin a été réélu secrétaire de l’union des syndicats de la métallurgie FO 52 pour un an.

Les délégués des métallos haut-marnais se sont donnés rendez-vous au Congrès de leur fédération de la métallurgie qui se tiendra à La Rochelle du 25 au 28 mai prochain.

Dans l’attente, ils sont mobilisés contre la Loi Travail et participeront nombreux aux actions annoncées et futures.