JOURNEE DE MOBILISATION INTERSYNDICALE DU 16 NOVEMBRE 2017 CONTRE LES REFORMES EN COURS

, par udfo52

FO, rejointe par la CGT, FSU, Solidaires, Syndicats de retraités, de lycéens et d’étudiants appellent les salariés, privés d’emploi, jeunes et retraités à la mobilisation JEUDI 16 NOVEMBRE 2017 pour dire NON aux réformes ultralibérales en cours qui cassent tous nos acquis sociaux.

Transformer notre société en profondeur et l’adapter coûte que coûte aux exigences du capitalisme mondialisé et financiarisé, voilà le but recherché par le gouvernement. Nous assistons à mise en place d’une série de réformes ultralibérales qui cassent tous nos acquis sociaux. Pourtant, ces derniers ont permis de faire progresser notre société, d’élever les conditions de vie et de travail, de gagner l’allongement de l’espérance de vie...

Les ordonnances Travail et toute une série de décrets en préparation vont transformer en profondeur les relations entre le salarié et l’employeur en détruisant la défense collectives des salariés.

Les textes n’étant pas encore tous publiés, le gouvernement accélère le rouleau compresseur de la destruction sociale en s’attaquant aux statuts et aux missions de la fonction publique tout en voulant détruire simultanément l’ensemble des protections des salariés, que ce soit la Sécurité Sociale, le droit à la formation, l’indemnisation du chômage et, début 2018, les retraites.

Au-delà des répercussions que vont avoir les réformes du droit du travail sur la fonction publique, le gouvernement entend poursuivre les ponctions sur les budgets publics actuellement en débat. Les députés ont voté la baisse de l’ISF (impôt sur la fortune) pour un montant de près de 4 milliards d’euros en faveur des plus riches... et se sont, dans le même temps, prononcés pour l’augmentation de la CSG qui va gravement impacter les revenus des retraités et des fonctionnaires.

Surtout, ne tombez pas malade ! Avec 3 milliards d’euros d’économies sur l’assurance maladie qui pourrait croire qu’il sera plus facile de se faire soigner demain ? La ministre de la santé préfère se lancer dans une chasse aux fraudeurs, la fermeture de lits d’hôpitaux, l’augmentation du forfait hospitalier plutôt que d’investir dans un système de santé moderne qui réponde aux besoins des populations.

RIEN NE JUSTIFIE TOUTES CES REGRESSIONS SOCIALES !

C’est simplement un choix de société.

Il est grand temps de mettre un coup d’arrêt à cette politique et d’exiger de véritables mesures de progrès social en faveur des salariés, des jeunes, des retraités. Notre pays en a largement les moyens : la France est championne d’Europe des dividendes versés à ses actionnaires (54 milliards d’euros l’an dernier).

Salariés du public et du privé, étudiants, lycéens, retraités ou privés d’emploi, nous sommes tous concernés. Signer les pétitions sur internet ne suffit pas.

VENEZ NOMBREUX AUX RASSEMBLEMENTS ORGANISES LE 16 NOVEMBRE 2017 à 17h00

  • Chaumont : devant l’hôtel de ville
  • Place bel air
  • Saint-Dizier : devant la mairie.