Hôpitaux Sud Haute-Marne : FO refuse que les personnels payent la fature

, par udfo52

La Cour Régionale des comptes a pointé du doigt des sur rémunérations des médecins. Lors d’un récent comité technique d’établissement la direction a annoncé qu’elle ne demanderait pas aux praticiens de rembourser les sommes indues (732 000 €).

FO comprend que la direction n’avait pas d’autre moyen pour attirer des médecins et les conserver. Il est donc difficile, aujourd’hui, de demander le remboursement des trop perçus qui ont été négociés lors des embauches. Par contre, FO refuse catégoriquement que les petits personnels payent la facture.

Tous les efforts réalisés à Chaumont et Langres jusqu’à maintenant ont été supportés par les personnels exécutants qui ont subi les fins de contrats et/ou la dégradation de leurs conditions de travail.

En 3 ans l’absentéisme est passé de 5 % à 12 %. La fatigue s’accumule. Les risques d’erreur s’accroissent et le climat social se détériore.

Les recherches d’économie s’orientent encore vers des suppressions de poste (fins de contrats) et des privatisations de certaines tâches (administratives, techniques et logistiques).

Aujourd’hui, malgré les plans de résorption de l’emploi précaire les hôpitaux emploient encore de nombreux contractuels :
- Chaumont : 770 salariés dont 149 CDD et CDI ;
- Langres : 370 salariés dont 100 contractuels.

FO propose de chercher des économies ailleurs et réclame une clarification des comptes concernant les rapprochements Public/Privé de Chaumont et Langres, persuadée que le public finance aujourd’hui le privé.

FO, une fois de plus, demande que soit étudiée la faisabilité de groupements d’intérêt économique (GIE) pour la blanchisserie par exemple. Certes, cela exigera un investissement de départ mais pourra nous permettre, à terme, de maintenir l’emploi sur notre territoire et conserver de la souplesse d’intervention pour les établissements hospitaliers.