HOPITAUX HAUT-MARNAIS AU BORD DE LA CRISE

, par udfo52

Les militants FO hospitaliers de Haute-Marne ont participé, le 7 mars 2017, au rassemblement national dénonçant les effets néfastes des plans d’austérité sur la santé.

La succession de politiques néfastes des différents gouvernements depuis des années, menée dans le cadre d’une politique d’austérité ont conduit les hôpitaux à devenir des entreprises et non plus un service public.

La loi Touraine a accéléré le processus en instaurant les groupements hospitaliers de territoire avec la création des structures privées de groupement de coopération sanitaire privé.

La fermeture de la maternité de Langres en 2016, le transfert de la chirurgie de l’hôpital de Chaumont et de Langres vers la Clinique ainsi que le service de surveillance continue sont des exemples concrets de ces politiques néfastes pour les haut-marnais. FO craint pour le dernier plateau de chirurgie publique du département (hôpital de Saint-Dizier) pour qui l’Agence Régionale de Santé (ARS) a fixé le même schéma.

Les personnels n’en peuvent plus et les patients non plus. Y compris les adhérents CFDT qui ont manifesté en Haute-Marne alors que leur centrale syndicale a été la seule à valider le plan triennal d’austérité imposé aux établissements de santé.

FO, fidèle à sa ligne revendicative, continue son combat et prévoie d’autres actions afin d’interpeler les citoyens et les élus sur le danger des politiques d’austérité socialement, économiquement.démocratiquement.