HOPITAUX - FO reçue par les conseillers du Ministre-Maire CHATEL

, par udfo52

Le 7 juillet 2011, une délégation FO était reçue par Fabienne Lemens et Adrien Guéné, conseillers de Luc Chatel, pour apporter des explications concrètes et techniques concernant la situation dramatique dans laquelle se trouvent les établissements de santé de Haute-Marne.

Le discours de FO lors de l’entretien houleux que Luc Chatel lui avait accordé le sur le thème des établissements de santé n’a pas plu mais a porté ses fruits puisque les conseillers du ministre ont proposé un nouveau rendez-vous à FO pour lui permettre de développer ses arguments.

La délégation FO, composée de Dominique Perchet, secrétaire générale de l’UD, de Sandrine Roussel-Druart et Nathalie Cortinovis (représentantes du groupement départemental des syndicats FO de la santé), a pu aborder dans un premier temps les questions techniques de financement des établissements de santé. A cette occasion, Dominique Perchet a remis une copie du rapport établi par FO et transmis il y a un an par Jean-Claude Mailly à Roselyne Bachelot, ministre de la santé, qui est resté sans réponse à ce jour.

La réalité des conditions de travail des personnels des hôpitaux et des maisons de retraite ont ensuite été longuement évoquées. Des exemples précis et vérifiables ont été cités afin d’illustrer les propos.

Les conditions d’accueil et la qualité des soins donnés aux patients et résidents ont bien évidemment été au coeur des débats.

Les militants FO refusent de cautionner la destruction de l’hôpital public et l’installation de la maltraitance institutionnelle. Ils continueront à dénoncer l’innacceptable et poursuivront leurs actions pour que les responsables politiques prennent conscience et assument les conséquences de leurs décisions.

C’est trop facile de voter des lois en espérant qu’elles ne s’appliquent pas dans son "royaume" et en renvoyant la responsabilité sur le voisin. Aujourd’hui, le maire de Chaumont, ministre, est informé avec force détails.

FO interpellera dans les semaines qui viennent le Président du Conseil Général, députés et sénateurs.

Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas !