FO manifeste aux côtés des élus pour la défense des services publics de proximité

, par udfo52

Samedi 26 mars 2016, une délégation FO a manifesté aux côtés des élus locaux haut-marnais pour dire non à la fermeture de la trésorerie d’Andelot. 300 personnes ont répondu à l’appel pour la défense de la ruralité.

C’est Rachel Sugneau, secrétaire du syndicat FO de DGFIP (Impôts) qui a tiré la sonnette d’alarme et annoncé les projets de fermetures des trésoreries de Montier-en-Der et d’Andelot avant même que les élus en soient informés.

En 18 ans, 33 trésoreries situées en milieu rural auront fermé leurs portes en Haute-Marne. Fin 2016, il n’en restera plus que 13.

La réaction du conseiller départemental, Nicolas Lacroix a été immédiate. Décidé à ne plus accepter la désertification du milieu rural, il s’est employé à mobiliser les élus locaux pour convaincre la directrice de DGFIP (Finances Publiques) d’abandonner son projet.

FO a répondu à son invitation à se joindre à la manifestation du 26 mars 2016. La délégation composée de Rachel Sugneau (secrétaire syndicat FO DGFIP), Dominique Perchet (secrétaire générale de l’Union Départementale FO de Haute-Marne) et Didier Porte (secrétaire confédéral mandaté par Jean-Claude Mailly) a été remarquée et chaleureusement remerciée.

"Accepter cette fermeture, c’est accepter l’isolement des administrés et la désertification du milieu rural !" a déclaré Mme Joffroy, maire d’Andelot.

Depuis 20 ans, FO dénonce la disparition des services publics de proximité sans jamais être réellement entendue. Aussi, se félicite-t-elle, qu’enfin, nos élus se réveillent et montrent un brun de rébellion. Mieux vaut tard que jamais !

La délégation n’a pu, cependant, s’empêcher de souligner la présence des 2 sénateurs du département (MM. Guéné et Sido) parmi les manifestants alors qu’ils défendent, dans l’hémicycle, les politiques qui nous conduisent aujourd’hui à ce cruel constat... C’est peut-être ce qu’ils appellent de la flexibilité !

La directrice de DGFIP doit recevoir les élus locaux le 30 mars prochain pour leur expliquer ses intentions. Ceux-ci ne boycotteront pas la réunion, comme envisagé au départ, mais ne poseront qu’une seule question : "abandonnez-vous le projet de fermeture de la trésorerie d’Andelot ?". Dans la négative, une manifestation est prévue le 13 avril devant les services de la DGFIP à Chaumont.

Et là encore, FO sera en bonne place pour défendre le service public en milieu rural.