FO MOBILISEE POUR DEFENDRE LE CAP AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION COLLECTIVE DU LYCEE BOUCHARDON DE CHAUMONT

, par udfo52

Depuis plusieurs semaines les enseignants du lycée professionnel de Bouchardon à Chaumont se démènent pour tenter de maintenir une section CAP agent polyvalent de restauration dans leur établissement. Au moins 50 % du personnel était en grève le 12 avril 2012.

Le CAP agent polyvalent de restauration qui est enseigné à Chaumont sera transféré à Langres la rentrée prochaine.

Or, rien n’explique ce choix catastrophique pour les jeunes à qui cette formation s’adressait. Une cuisine flambant neuve vient d’être construite à Chaumont alors que Langres ne dispose pas de l’équipement permettant de former à la restauration collective.

Les jeunes concernés par ce CAP sont en échec scolaire et si on leur retire cette possibilité de se former et d’obtenir un CAP, ils seront laissés pour compte. Dans quelques années, ce seront des adultes révoltés, sans espoir.

L’argument avancé par les politiques : Langres n’est qu’à 35 km. Oui ! C’est vrai. Mais c’est méconnaître les problèmes des jeunes que de prétendre qu’ils feront le déplacement sans difficulté. L’expérience a déjà démontré que la distance, l’absence de transport en commun, le coût des déplacements personnel et/ou d’hébergement ajoutés aux problèmes familiaux que la situation peut engendrer représentent une montagne infranchissable pour les jeunes concernés et leur famille.

Une délégation conduite par FO a été reçue en préfecture le 12 avril 2012 à 18 h. Elle a dénoncé le gâchis financier et humain et demandé d’avoir enfin le nom du responsable de ce choix incongru. Pour le moment, les enseignants n’ont rencontré que des irresponsables ! Il doit bien y avoir un "chapeau à plume" qui a décidé depuis son bureau de détruire d’un coût de crayon l’avenir de jeunes haut-marnais. On cherche et on le trouvera !