FO 3P de Langres prépare la rébellion

, par udfo52

Lors de son assemblée générale à l’Union Locale de Langres samedi 28 novembre 2009, les adhérents FO ont élu leur nouvelle équipe syndicale pour l’année à venir et préparé la rébellion.

TROP, C’EST TROP ! LA CRISE A BON DOS. REVEILLONS-NOUS ! Voilà résumés les débats qui se sont déroulés lors de l’assemblée générale de FO 3P présidée par Hervé Quilles, secrétaire général de la Fédération de la Chimie, accompagné de Dominique Perchet, secrétaire générlale de l’UD FO 52 et Henri Linarès, secrétaire de l’Union Locale de Langres.

Les adhérents FO 3P, après avoir élu leur nouveau bureau syndical, ont dressé un triste bilan de l’année 2009. Pour sauver leurs emplois, les salariés ont accepté l’innaceptable et fermé les yeux sur les entorses au code du travail et conventions collectives. Ils ont tous fait de grands sacrifices (prise de congés payés, pris des RTT, chômage partiel, réorganisation du travail...). Sous prétexte de difficultés économiques la direction utilise le chômage partiel pour moduler le temps de travail et rendre les salariés corvéables à merci.

Mais trop, c’est trop. Aujourd’hui, ils ont tant donné qu’il leur est totalement impossible de concilier la vie professionnelle avec la vie privée. Après des mois de chômage partiel, le travail reprend. Les salariés sont contraints de travailler le samedi. Mais malgré cela la direction annonce 1 000 heures de chômage partiel pour 2010. Et par dessus le marché, aucune augmentation de salaire n’a été accordée depuis plusieurs années.

Cela suffit. Il y a des limites à tout. L’équipe syndicale est déterminée à forcer la direction à accepter de négocier afin de trouver un terrain d’entente. Pour cela il va falloir commencer par réussir à convaincre les salariés qu’ils ont des droits et que ce n’est pas en exigeant l’application des conventions collectives et un peu de respect qu’ils mettront d’avantage l’entreprise en difficulté.