BOTTES LE CHAMEAU : PSE ANNONCE AVANT L’ETE

, par udfo52

Le 2 avril 2010, les représentants du personnel des Bottes le Chameau ont été informés par la direction d’un probable plan social avant l’été pour le site de Châteauvillain.

Depuis des années, tous les 6 mois, la direction des Bottes le Chameau laisse planer le doute sur un plan social, mettant ainsi la pression sur les salariés. A la mi-avril le PSE risque fortement de devenir une certitude.

Le site de Châteauvillain n’emploie plus qu’une quarantaine de salariés. Ce n’est plus qu’un grand atelier dirigé par un seul chef d’équipe. L’équipe de direction a déserté les lieux depuis plusieurs années, gérant au quotidien l’entreprise à distance par mel.

Régulièrement, lors des réunions du comité d’entreprise, il est reproché aux salariés un taux d’absentéisme inacceptable. Jamais la direction n’a accepté de reconnaître que cette situation est liée aux conditions de travail. La majorité des salariés souffrent de troubles musculo-squelettiques dus aux gestes répétitifs.

Le groupe LAFUMA, auquel appartient les Bottes le Chameau, n’a pas de scrupules. Plutôt que de se pencher sur le problème, il a préféré envoyer la moitié des machines au Maroc et délocaliser une partie de la production.

La stratégie mise en place depuis de nombreux mois vise à affaiblir le site de Châteauvillain pour le déclarer improductif et procéder aux licenciements. Réorganisation des activités supports (secrétariat, comptabilité, management...), délocalisation d’une partie de la production vers le Maroc et vers le site de Normandie, management de l’équipe de direction incompétent, tout est orchestré pour faire couler l’entreprise en portant la responsabilité sur les salariés de Châteauvillain, qualifiés de "très spéciaux" par le Directeur Technique et le Directeur des Ressources Humaines.

Si refuser d’être traité comme un chien par un petit "capo", de vouloir obtenir des informations sur son avenir, de se soigner quand on ne supporte plus de souffrir physiquement et moralement c’est être "très spécial", alors oui, les salariés des Bottes le Chameau sont des employés très spéciaux ! Pour FO, ce sont des femmes et des hommes qui ont donné leur santé pour des actionnaires sans scrupules qui se goinfrent sur leur dos. Les bénéfices n’étant plus suffisamment juteux, ces mêmes actionnaires décident, sans état d’âme, de jeter dans le désespoir des salariés haut-marnais qui n’ont aucun espoir de retrouver du travail dans leur secteur géographique.