AUSTERITE : L’UNION DEPARTEMENTALE FO de Haute-Marne REFUSE DE SE FAIRE BALADER

, par udfo52

ACTION DU 13 DECEMBRE 2011

FO refuse de se faire balader et de négocier la longueur de la chaîne ou le poids du boulet !

Réunie le 5 décembre 2011, la Commission Exécutive de l’UD FO 52 a dressé le constat que dans tous les secteurs professionnels, les salariés du privé comme du public subissent déjà les conséquences de la crise dont ils sont les victimes au nom d’une « dette » qui n’est pas la leur.

La Commission Exécutive a refusé fermement de s’engager dans toute voie qui aurait pour objectif d’accompagner la « réduction de la dette » et d’impliquer les salariés dans la recherche de « solutions » pour en payer les intérêts.

NON à la dictature de la réduction de la dette !

NON à l’austérité « de droite, de gauche ou syndicale » !

C’est pourquoi la Commission Exécutive (CE) de l’UD FO 52 refuse de participer au mouvement anesthésiant du 13 décembre 2011 dont l’objectif affirmé et revendiqué est de « réduire la dette » (cf. l’appel commun non signé par FO).

En revanche, la CE considère comme positif le cadre unitaire et revendicatif de l’appel à la grève du 15 décembre 2011 exigeant le retrait du projet de décret sur l’évaluation des enseignants qui porterait un coup considérable à leurs statuts nationaux de corps (pendant des conventions collectives nationales dans le privé), leurs salaires et leurs pensions. Cet appel est clairement une rupture avec les journées d’action sans revendication et sans objet.

La CE considère que la réussite de cette grève peut constituer un point d’appui important pour tous les salariés et que le 15 décembre s’inscrit indiscutablement comme une étape vers la grève interprofessionnelle.

L’Union Départementale et la Confédération FORCE OUVRIERE soutiennent et soutiendront toutes les actions efficaces et unies, sur des bases claires, pour gagner sur le retrait des mesures d’austérité dictées par les marchés financiers et leurs instruments.

Le 13 décembre 2011, les militants FO feront connaître leurs positions à travers des distributions de tracts aux carrefours principaux de Chaumont de 7 h à 8 h.