ARCELORMITTAL - SURSIS ACCORDE AUX SITES DE MARNAVAL ET MANNOIS

, par udfo52

La direction d’ArcelorMittal France, dont Marnaval et Mannois, vient de redonner un peu d’espoir aux 780 salariés français qui attendaient le 4 janvier 2011 la peur au ventre.

La Commission européenne a condamné le 30 septembre 2010, les sociétés : ArcelorMittal Wire France à 230 M€, ArcelorMittal Fontaine à 222 M€ et ArcelorMittal Verderio à 64 M€ pour entente sur les prix, faits remontant à plus de 15 ans. Les pénalités sont de 7 à 71 fois supérieures à la valeur des capitaux propres.

L’amende devait être payée au plus tard le 4 janvier 2011 faute de quoi ArcelorMittal Wire France aurait dû procéder à la liquidation des entreprises concernées.

Pour les fêtes de fin d’année la direction d’ArcelorMittal a adressé un courrier aux salariés afin de les informer que le versement de l’amende collossale décidée par le conseil européen était suspendu jusqu’à la décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne sur le pourvoi qu’elle a formé le 17 décembre.

Le Groupe reconnait la faute d’entente illicite sur les prix mais conteste le fait que le montant de l’amende ait été calculé sur le chiffre d’affaire d’ArcelorMittal et non sur le chiffre d’affaire d’ArcelorMittal Wire France. Il va donc poursuivre les actions pour obtenir la révision du montant de l’amende.

A suivre...