APPEL A LA GREVE MAINTENU A L’HOPITAL DE SAINT-DIZIER

, par udfo52

L’appel à la grève lancé par l’intersyndicale FO-CGT-CFDT a été suivi par 50 % des personnels de l’hôpital de Saint-Dizier. Un rendez-vous a été programmé avec le directeur de l’établissement pour lundi 6 juillet à 15 h 00. Il sera suivi d’une assemblée générale des personnels vers 17 h.

L’hôpital était déjà en grève le 2 juillet 2013.

Malgré les courriers adressés aux salariés par la direction pour les "interdire" de faire grève, l’appel à la grève a été exceptionnellement bien suivi (50 %), signe que les personnels n’en peuvent plus. Faire toujours plus avec toujours moins en comptant sur la bonne volonté et le sens du service public, ce n’est plus possible aujourd’hui. Le seuil de rupture est atteint.

L’absence de dialogue social dans l’établissement n’arrange pas les choses. Le directeur, face à la mobilisation, a proposé de recevoir les représentants du personnel. Ces derniers n’ont pas souhaité le voir avant lundi afin de lui laisser le temps de réfléchir et de leur présenter des propositions acceptables.

Par ailleurs, FO étudie la possibilité d’assigner le directeur devant le tribunal administratif pour entrave au droit de grève.

A noter que les personnels ont été particulièrement déçus par le manque de soutien du maire de Saint-Dizier et de son conseil municipal. Pourtant, l’hôpital général est un des plus gros employeurs du nord du département, là où le taux de chômage est le plus élevé de la région Champagne-Ardenne (+ de 13 %).

L’appel à la grève est maintenu jusqu’à lundi 6 juillet. Les personnels, lors de l’assemblée générale prévue à 17 h, décideront ou non de sa reconduction.

Jean-Claude Mailly a visité l’hôpital de Saint-Dizier en avril 2014 afin d’encourager le rapprochement public/public plutôt que privé/public.