1er avril 2014 - Réunion des syndicats FO de Haute-Marne

, par udfo52

Le 1er avril 2014 s’est tenue la commission exécutive de l’Union Départementale FO élargie à l’ensemble des syndicats FO haut-marnais. Ce rendez-vous annuel, présidé par Didier PORTE, secrétaire confédéral chargé du secteur juridique et du développement, fut l’occasion de faire le point sur la situation sociale et économique haut-marnaise.

80 représentants syndicaux FO haut-marnais ont assisté à la commission exécutive élargie de l’UD FO 52 le 1er avril 2014.

Le tour de table à mis en évidence une légère reprise économique dans le secteur industriel sans effet pour le moment sur l’emploi. Les employeurs ont recours aux heures supplémentaires plutôt qu’au recrutement de salariés intérimaires. Et si une baisse du chômage des jeunes a été annoncée pour notre département ce n’est pas dû à la reprise de l’activité mais au vieillissement de nos salariés et à la fuite des jeunes vers d’autres départements. Il n’y a pas de quoi crier victoire !

Les salariés des services publics, quant à eux, continuent à faire face aux incessantes baisses d’effectifs et à l’abandon de missions. Les conditions de travail tout comme la qualité des services publics continuent à se détériorer. Pour exemple nous pouvons citer la trésorerie de Châteauvillain qui est en retard dans ses paiements car les agents en sous-effectifs sont en arrêt de travail. Il en résulte que les petites entreprises qui attendent pour être payer sont en grande difficulté.

La situation des hôpitaux de Chaumont, Langres et Saint-Dizier s’aggrave de jour en jour. Les déficits se creusent. Les plans de retour à l’équilibre sont de plus en plus drastiques. Et rien ne laisse espérer une amélioration de l’offre de soin en Haute-Marne !

Cependant, la situation n’est pas totalement désespérée.

Les négociations avec la chambre patronale de la métallurgie ont, pour fois, abouti grâce à une intersyndicale conduite par FO qui est restée unie devant le patronat. L’accord signé acte une augmentation de l’ensemble de la grille de salaire d’environ 2.6 % et une augmentation de la valeur du point qui est passé de 5 € à 5.10 €. Cette dernière est particulièrement importante, a souligné Hervé Guillemin (secrétaire de l’union des syndicats de la métallurgie de Haute-Marne) car c’est sur la valeur du point qu’est calculée la prime d’ancienneté des métallos. La secrétaire générale, Dominique Perchet, a insisté quant à elle sur le fait que c’est l’ensemble des salariés de la métallurgie des départements de Haute-Marne et de la Meuse, y compris ceux des TPE et PME, qui vont bénéficier de ces avancées.

Par ailleurs, FO continue à se développer malgré la baisse des effectifs salariés du département. Elle a, par exemple, créé il y a 2 mois le syndicat départemental de l’action sociale regroupement les salariés des ADMR, les assistantes maternelles, les salariés des particuliers employeurs et du secteur médico-social.

Enfin, de nombreux salariés viennent se syndiquer cette année non pas parce qu’ils ont besoin d’être défendus dans l’urgence devant les Prud’hommes mais parce qu’ils veulent connaître leurs droits et être conseillés. Et la jeunesse des nouveaux adhérents redonnent de l’énergie à l’équipe de l’UD qui mesure ainsi le résultat du travail de l’ensemble de ses militants.