Visite de François FILLON à Chaumont - Les représentants des salariés muselés par les forces de l’ordre

, par udfo52

Le comité d’accueil FO, composé d’une vingtaine de militants, ont été traités comme des parias et des animaux nuisibles par les forces de l’ordre et le comité de sécurité de l’UMP. Il ne fallait surtout pas de drapeaux rouges ou de logos syndicaux sur les photos !

Alors que le 1er ministre discourait dans les salons en insistant sur la qualité du dialogue social en France tout en s’inquiétant de la généralisation des séquestrations de patrons, ses forces de l’ordre étouffaient l’expression des représentants des salariés.

Nos élus parlent beaucoup de finance, des pauvres patrons séquestrés, des malheureux actionnaires ruinés. A l’évidence les salariés jetés violemment dans le chômage, la misère, la désespérance ne sont pas au coeur de leurs débats !

Les organisations syndicales de salariés réussissaient, jusqu’à maintenant, à canaliser l’expression des revendications. Or, les actions policières de ce genre qui musellent "ceux qui souffrent" ne font que radicaliser les mouvements de protestation qui ne pourront bientôt plus être maîtrisés.

Quel écart entre les discours politiques et les actes ! Quelle détestable conception du dialogue social et de liberté d’expression !